[Visiteur] > Accueil > La Flore > Les arbres et arbustes

Pommier commun

Malus domestica
INPN: Plantae / Trachéophytes / Angiospermes / taxon 107207

12.01.2022 | Patrick VIDAL | Répartition Biodiv

 

Le Pommier commun est une espèce d’arbres fruitiers de la famille des Rosacées, largement cultivé pour ses fruits, les pommes. Il en existe environ 20 000 variétés (sous-espèces et cultivars) dont la moitié d’origine américaine, environ 2 000 anglaises et 2 000 chinoises.
On a longtemps pensé que le pommier domestique était un arbre d’origine autochtone en Europe et en France. Des analyses ADN ont pourtant montré en 2001 que l’ancêtre principal du pommier domestique est une espèce d’Asie centrale, Malus sieversii, et non Malus sylvestris d’origine européenne.
La présence du pommier domestique est néanmoins attestée en Europe depuis la plus haute antiquité. Hésiode, poète grec du VIIIe siècle av. J.-C., évoque déjà la greffe du pommier.
Deux variétés de pommier sont très répandues depuis le XVIe siècle, le pommier Paradis et le pommier Doucin. Ces noms vernaculaires furent longtemps utilisés. On pensait à l’origine qu’il s’agissait d’espèces à part entière de pommier mais il s’agit en fait de variétés de Malus pumila « standard » mais disposant de caractéristiques spécifiques qui les rendent particulièrement adaptés à l’usage en porte-greffe.
Description du pommier domestique
Le pommier domestique est un arbre hermaphrodite à feuilles caduques. Selon les variétés, il mesure de 2 à 15 mètres et peut être soumis à la taille ou élevé en plein-vent. Il fleurit en mai (fleurs roses) et donne des fruits acides (pommes à cidre) ou sucrés (pommes à couteau ou de table).
Il peut vivre plus de 100 ans mais les arbres cultivés en verger sur des porte-greffes nains (type M9) sont généralement remplacés tous les 15 ans car leur fécondité commence à baisser. Les arbres de haute tige peuvent, eux, bien produire jusqu’à l’âge de 30 ans.
Pollinisation
Le pommier est rarement autofertile. Il produira donc très peu de fruits s’il n’est pas cultivé en association avec une autre variété de pommier en mesure de féconder ses fleurs, c’est ce que l’on nomme la pollinisation croisée. Certains pommiers comme les triploïdes (exemple : la Belle de Boskoop) sont autostériles et ne peuvent donc participer à une pollinisation croisée : ils ont besoin du pollen d’un autre mais ne savent en fournir valablement.

Observations par période

J F M A M J J A S O N D 2021 Périodes d'observation - Total: 1
Nombre d'observations - Total en 2021: 1

La grille des périodes d'observation indique par une couleur plus ou moins soutenue le nombre d'observations répertoriées pour la période considérée.

Liste des observations

Trier: par numéro | par date

Pommier
29 - Pommier

Pommier commun : 1 - Chemin de Rebeillou, Flourens
03.04.2021 - Vidal Patrick (Biodiv.Flourens)